Pourquoi Ethereum a encore du potentiel ? (PART 1)

ETH 2.0 et Binance

Aujourd’hui Ethereum est rejeté dû à ses frais importants. Beaucoup de personnes se détournent en allant voir d’autres Blockchain moins robustes.
Ethereum est saturé oui, il y a trop d’applications dessus et ça c’est quand même une bonne chose.

Toute l’innovation est sur Ethereum, les nouvelles applications sortent
majoritairement sur Ethereum.

Refaire la même chose sur une autre blockchain repousse simplement le problème. Aucune Blockchain pour le moment a une “meilleure” technologie qu’Ethereum. C’est un compromis entre décentralisation et nombre de transactions par secondes et pour le moment
Ethereum est en tête pour résoudre ce compromis :

Ethereum répond à cette problématique avec ETH2.0 qui va augmenter le nombre de transactions par seconde passant de 20 à 2000 tps.


Comment ? Il va lancer 1000 blockchains en parallèle qui vont se synchroniser (ça s’appelle le sharding).Ces solutions sont à moyens/long terme (~2 ans) et en attendant des solutions dites de second layer comme xDai, Matic viennent aussi pallier temporairement au problème.


Ce sont des solutions complexes à développer et à l’heure actuelle il faut parfois payer 300$ de frais de transactions sur Ethereum.


Des acteurs malicieux comme Binance en profite en essayant de récupérer les parts de marché de la finance décentralisée d’Ethereum avec leur solution Binance Smart Chain. La Binance Smart Chain est une copie chinoise centralisée d’Ethereum construite avec Cosmos.


Sur le court terme, ils paraissent plus intéressants en étant plus compétitifs sur les frais et plus rapides.
Mais c’est une blockchain centralisée. Il n y a que quelques nœuds validateurs qui sont opérés par Binance.


EOS, Tron ont essayé de faire ce que Binance fait. Ils ont surfé sur la tendance et sont aujourd’hui totalement oubliés. EOS a levé 4 milliards il y a 3 ans et aujourd’hui ils valent moins de 3,6 milliards. Ethereum a levé quant à lui un peu moins de 20 millions il y a 7 ans et ils valent 200 milliards. 1 euro investi à l’époque vaudrait 10 000 euros aujourd’hui. Et c’est la création de valeur autour de l’écosystème Ethereum.

Chaque application Blockchain est montée sur Ethereum. Même Binance a lancé son token sur Ethereum. Sur les 50 plus grosses cryptomonnaies, 20 cryptomonnaies sont créées sur Ethereum.
Aujourd’hui, il suffit d’un faux pas de Binance pour qu’Ethereum récupère une partie de sa capitalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *